Test d’éligibilité à la fibre optique : ce qu’il faut savoir

L’offre internet évolue à mesure que les besoins augmentent. Ainsi, le monde du numérique en est rendu à l’accès à internet à très haut débit. Pour autant, si les plus informés et les plus nécessiteux la convoitent sérieusement, ils ne sont pas forcément aptes à l’accueillir… On fait le point sur le test d’éligibilité à la fibre optique !

Un accès internet dit « à très haut débit »

Presque 30 ans après la naissance de la première page web, le réseau internet semble aujourd’hui rythmer le quotidien de bon nombre d’amateurs de technologies. À l’ère 2.0 et à l’heure où la révolution numérique bat son plein, ce type de technologie fait office de « machine à tout faire » et centralise les données en tous genres. Toutefois, différents systèmes ont vu le jour au fil des ans : de l’ADSL au câble, depuis plusieurs années il est désormais question de la fibre optique. Cet accès à internet à très haut débit (aussi abrégé en THD) permet une transmission de données à une vitesse extrêmement avancée. C’est par le biais d’un système filaire en verre ou bien en plastique encore plus fin qu’un cheveu que la connexion THD peut s’effectuer, aussi bien sur de courtes que de longues distances.

Un test d’éligibilité déterminant les candidats à la fibre

La technologie que représente la fibre optique requiert certains critères pour pouvoir centraliser son réseau et transmettre convenablement. Pour autant, toutes les entreprises ou institutions ne sont pas équipées du matériel adéquat pour pouvoir recevoir la fibre optique. Ainsi, un test d’éligibilité doit être effectué pour pouvoir déterminer la capacité de l’établissement à recevoir et supporter les services liés à la fibre. De plus, en s’adonnant au test, il est possible de savoir à quel débit les données seront transmises. De ce fait, en renseignant simplement les coordonnées de la structure ainsi que le numéro de ligne téléphonique utilisé, le client est en mesure de demander à tester l’éligibilité technique de son dispositif.

Par le biais d’un service téléphonique - en appelant son opérateur téléphonique -, d’une boutique officielle - en se rendant dans la boutique de son opérateur téléphonique - ou bien directement sur internet - en contactant son Fournisseur d'Accès Internet (FAI) -, du personnel qualifié réalise le test d’éligibilité et ainsi définir à quel type d’offre le client peut prétendre.

Des cas d’inéligibilité encore très courants en France

Même si la fibre optique continue de se frayer un chemin à travers les routes françaises, l’Hexagone reste le « cancre » au niveau européen. En septembre 2016, seuls 11,1 % des foyers français étaient abonnés à la fibre, ce qui plaçait la France à la 19e place dans le classement des pays européens sur le sujet, selon les chiffres donnés lors de la conférence du FTTH Council Europe. Des experts en fibre optique réussissent aujourd’hui à faire venir la fibre partout, même dans les régions les plus difficiles, comme à la montagne par exemple. N’hésitez pas à faire appel à de vrais professionnels qui assureront également un service performant afin d’éviter tout désagrément ou dysfonctionnement.