L'avènement des nouvelles technologies n'a pas laissé le monde du travail indifférent. Aujourd'hui, les frontières entre vie professionnelle et vie privée s'amenuisent et tendent même à disparaître totalement pour les nouveaux participants au Bring Your Own Device (BYOD). Ce terme anglophone désigne en fait l'initiative d'utiliser son propre appareil afin d'en faire son outil de travail. Comprenez littéralement "Apportez votre propre appareil".

De l'ordinateur portable au smartphone au BYOD

Une très large majorité de la population est désormais équipée afin d'être connectée tout au long de la journée. Dès lors, certains trouvent un net bénéfice à utiliser leurs smartphones comme un véritable outil de travail. Le smartphone comme la tablette tactile d'ailleurs, sont en effet devenus, ces dernières années, des éléments indispensables au cœur de la sphère privée mais aussi, plus étonnamment, au sein de la vie professionnelle.

Facilement transportables et beaucoup plus maniables que les anciens ordinateurs de bureau, ces nouvelles technologies de l'information et de la communication (TIC) ont reçu un succès certain dans le milieu professionnel. Les entreprises y trouvent notamment leur compte puisque l'investissement dans des appareils destinés aux employés n'est plus une dépense qu'il est nécessaire d'envisager. D'un point de vue économique, le BYOD est donc un projet judicieux.

Néanmoins, cette nouvelle façon d'envisager l'entreprise n'a pas que des avantages. En effet, le BYOD permet aux employés de se connecter depuis n'importe quel endroit aux données en lien avec leur entreprise, notamment à travers la consultation de leur boîte mail professionnelle. C'est alors que la question du "cloud" se pose. Vous savez, cette image floue d'une infinité de données internet qui se baladent en suspension dans l'air et qui sont mises à la portée de toute personne qui serait elle aussi connectée. Cette idée complètement abstraite que peu de gens réussissent à matérialiser mais qui est pourtant très concrète pour les pirates informatiques.

Avec le BYOD, l'entreprise a en quelque sorte brisé ses frontières puisqu'elle est désormais palpable partout où votre smartphone vous suit. Le vol de données devient donc davantage présumable ; il est plus facile de pirater des informations immatérielles, consultables depuis n'importe quel endroit, que d'infiltrer une entreprise pour les consulter sur un ordinateur fixe. En ce sens, le risque de la fuite d'informations confidentielles entrepreneuriales est le plus gros point noir du développement du BYOD.

Le BYOD = Partager rapidement et facilement

Pourtant, du point de vue de la praticité, de la rapidité d'exécution et du dynamisme qu'il engendre, le BYOD semble être le nouveau phénomène indispensable au monde du travail. Il permet notamment le partage de données sur différents écrans, simultanément. Des écrans sur lesquels les employés sont capables, de surcroît, d’interagir dans l'instant. Les échanges à distance, à travers les vidéoconférences par exemple, ont également été simplifiés grâce à cette ingénieuse connectivité.

Il est indéniable que les TIC ont donné un nouvel élan au monde du travail et il semble difficilement envisageable de faire fleurir une société naissante sans l'intervention de ces dernières. C'est l'entièreté de la sphère entrepreneuriale qui a subi une mutation face à la montée en puissance de l'accessibilité numérique et du BYOD. A tous les niveaux, les échanges au sein des sociétés ont changé. Que ce soit les échanges entre l'employé et son entreprise, mais aussi ceux entre les employés eux-même ou encore les interactivités entre l'entreprise et ses clients.

En surfant sur cette évolution, de nouvelles entreprises ont d'ailleurs vu le jour. Centrées sur le BYOD, elles ont pour but de lancer de nouveaux produits toujours plus performants afin d'élaborer la connectivité la plus efficace possible. Ce projet passe notamment par la création de boîtiers WI-FI et autres écrans tactiles dont les maîtres mots sont interactivité, partage et collaboration : un trio qui décrit parfaitement l'avènement du Bring Your Own Device.